Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 Famille des Scaridés

 


 

 

Les Scaridae (Poisson-perroquets), tous tropicaux et de récifs, se répartissent aujourd'hui en 96 espèces et 10 genres.

Ils font partie du sous-ordre des Labroidei, malgré les nombreux travaux publiés  la communauté scientifique reste encore partagée sur leur appartenance à la famille des Labridés.

 

Pour cette raison, la famille des Scaridés sera donc présentée distinctement de celle des Labridés. 

  

Pour certains scientifiques(1), ils sont issus d'une branche commune avec les premiers Labridés apparus à la fin du Mésozoïque (Crétacé supérieur).  

L'on pense que les Scaridés se sont diversifiés à l'Oligocène, vers -28 MA. 

Le début du Miocène (-23 MA) marquera un large rayonnement des genres et des espèces. 

 

Le nom générique de  "Poisson-perroquet" leur a été donné pour la ressemblance de leur "bec", (qui sont en fait des dents soudées - 2 inférieures et 2 supérieures), avec celui de l'oiseau du même nom.

Tous les genres de cette famille ne possèdent pas un "bec"; seuls, pour les principaux, Sparisoma, Scarus, Chlorurus, Hipposcarus, Leptoscarus, Cetoscarus, Bolbometopon... en sont dotés.

Les autres genres possèdent des dents non fusionnées caniformes comme celles d'autres Labridés (voir Calatomus actuel plus bas).

  

Le Poisson-perroquet, de par  son alimentation, participe fortement à la bioérosion (biodestruction) des récifs coralliens et en est même l'un des principaux acteurs (BELLWOOD,D.R., and J.H. CHOAT. 1990).

Ses concurrents directs sur ce plan sont, dans le Pacifique, la grosse (jusqu'à 60 cm) étoile de mer  Acanthaster  et,  dans les Caraïbes, l'oursin diadème pouvant atteindre un diamètre de 30 cm avec ses piquants.

 

Le Poisson-perroquet est un herbivore. Il recherche et racle les coraux pour dévorer  leurs polypes mais surtout le feutrage algal qui les recouvre tout en croquant une partie de la matrice calcaire.

Il excrète ensuite le résidu de broyage sous forme de nuages de sable formant de petits monticules au milieu des massifs de coraux.

On estime qu'un Poisson-perroquet peut rejeter jusqu'à 500 kg de sable par an !... Il contribue, pour une bonne part, à la formation du sable corallien. 

 

Le genre qui suit, probable Calotomus, est  inédit dans les faluns miocènes de Bretagne ou même d'Anjou/Touraine.

 

Il est ici représenté par un seul fragment de dents pharyngiennes supérieures récolté dans la carrière de La Perchais en Tréfumel (22).

 


Les travaux de R. BELLWOOD en .PDF (11,92 Mo)

Cliquez  sur le titre pour accéder à la publication. 

(1) A Phylogenetic Study of the Parrotfishes - Family Scaridae with a revision of genera - David  R.BELLWOOD  (1994) 

 


    

Scaride-pharyngien-01-Calotomus.jpg* Espèce représentée dans la mer des faluns à Tréfumel/Le Quiou :

Calotomus sp. (?)

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

  (Cliquez sur les images pour agrandir)

 

Calotomus-vue-orale-Tref.-copie-1.jpg<<< Ces dents pharyngiennes supérieures peuvent  sans doute  être rapportées au genre Calotomus sp.

(Famille et Genre inédit dans les faluns miocènes français). 

  

 

A gauche :  Vue orale (face triturante)

A droite : Vue basilaire 

   

   

Calotomus-vues-laterale-Tref-jpg

Vues latérales du même spécimen >>> 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Pharyngien actuel Calotomus Philippines

Le pharyngien de Calotomus actuel (ci-contre) présente des affinités évidentes avec le genre fossile du Miocène >>>

 

Source :

Cliché emprunté aux travaux de David R. BELLWOOD

cités ci-dessus (1)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Calotomus carolinus

* Espèce actuelle correspondante ou affine :

(5 espèces actuelles) 

 

* Taille/Poids :

  Longueur maxi : 54 cm

 

* Habitat :  

Récifs coralliens

Océans Indo-Pacifique et Est Pacifique,

Mer rouge.

<<< Calotomus carolinus 

 

 

Scarus-bowersi.jpg

 

Scarus (Chlorurus) bowersi     >>>

          ( Pacifique Ouest)

               Source : aquarium-portedoree

 

 

* Profondeur : de 1 à 180 m.

 

* Régime alimentaire :  

Herbivore - Il se nourrit d'algues filamenteuses ou encroûtantes benthiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Scarus sp.2actuel - Cap vert<<< Scarus sp.

pêché au large des Iles du Cap Vert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  (Cliquez sur l'image pour agrandir)

 

Calotomus japonicus

 <<< Calotomus japonicus

 possède des dents orales non fusionnées comme chez les Labridés dont il serait issu. 

(Comparez avec l'image suivante)

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ci-dessous : Un autre genre de Scaridé

Bolbometopon muricatum  des Philippines

(maxillaire supérieur avec les dents fusionnées en forme de "bec"

 

Bolbometopon (bec)

 Source : Cliché emprunté aux travaux de David R. BELLWOOD cités ci-dessus (1)

 

    


 

 

  Retour aux Grandes Familles de TELEOSTEENS de la Mer des Faluns

 

(Pour accéder à la fiche détaillée  - Cliquez sur le nom des familles)

 

 

 Acanthurus unité             Diodon01.jpg             Diplodusunite.jpg   

                    Acanthuridés                Diodontidés                 Sparidés

                                                                               

       

Scaridé pharyngien 01 Calotomus   Tetrodon lecointraeunité   Labrodonunité

Scaridés               Tétraodontidés              Labridés

 

 

Lophiidé

Téléostéens incertae sedis 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche par nom de fossiles

AB CD EF GH IJ KL MN OP QR ST UV

*****************************************************************************************************************

 

INFO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* NOUVEAU !...*

 Les REPTILES des FALUNS >>> http://pierresvives22geologie.over-blog.com/article-les-reptiles-101698435.html 

 

* Partenaire

de la Maison des Faluns ? >>> ICI

En préparation

 

- Le Maërl, qu'est-ce-que c'est ?

 Son rôle, son importance dans la formation des Rhodolithes rencontrés dans les faluns

 

- Quand les faluns rythmaient la vie à Tréfumel/Le Quiou

Contact :

Si vous constatez des erreurs,

des omissions, des anomalies,

des imprécisions ou des dysfonctionnements

Merci de me le signaler ! >>> dsen@orange.fr