Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


 

 

   Le type de dents que possèdent requins et raies détermine leur mode d'alimentation, ainsi les dents des raies sont morphologiquement très différentes de celles des requins. 

Contrairement aux requins plutôt ichthyophages, les raies et plus généralement tous les batoïdes possèdent une dentition qui en font des durophages (1) plus ou moins spécialisés. 

 

 

Bien que vivants sur le fond (ou près du fond des océans pour certains d'entre-eux),  les raies et leurs homologues, malgré leur aspect paisible, n'en sont pas moins de farouches prédateurs.   

             

Les rajidés et les dasyatidés, par exemple, sont des chasseurs embusqués s'attaquant à tout ce qui vit sur le fond de la mer (échinodermes, annélides, crustacés, mollusques, poissons).

 

Les myliobatidés sont, quant à eux, principalement conchyliophages(2).

 

Les mobulidés du genre Mobula se nourrissent principalement de poissons qu'ils poussent près du rivage pour mieux les capturer; leurs "cornes" disposées en entonnoir leur permettent de diriger les proies vers leur bouche.

Ceux du genre Manta sont des "filtreurs"; ils se nourrissent de plancton qu'ils filtrent au travers d'une double rangée d'appendices prébranchiaux situés à la base de leurs branchies.

 

(1)  Durophage : Adapté à un régime de broyage 

(2)  Conchyliophage : Se nourissant de mollusques à coquilles

 

 

  

1 - Les dents des dasyatidés  :

 

Les dents appartenant à ce genre  sont de petite taille, de l'ordre de quelques millimètres, nombreuses, plus ou moins polygonales, elles sont disposées "en damier"  (figure ci-dessous). Si étroitement imbriquées elles composent sur les mâchoires une surface dentaire bosselée constituant un véritable pavage adapté à l'écrasement de leur nourriture.  

 

Leur couronne est renflée, leur surface peut être parfois plissée, chagrinée ou ornementée mais reste relativement plate chez les individus femelles (*). 

Les dents sont pourvues d'une base dentaire bifide caractéristique, du même type de celles des requins (type holaulacorhize).

 

 

 (Cliquez sur l'image pour agrandir)

 

dents raies

 

Terminologie d'une dent de raie illustrée

à partir d'une dent de dasyatidé Dasyatis (individu femelle).

A : vue orale ; B : vue basilaire.

En grisé, la base est bifide de type holaulacorhize

(d'après H.Capetta, 1970)

 

 

 

 

 rangées dentaires raie armée

  Vue de face des mâchoires d'une raie armée femelle

 

 

 

(*)  Selon les espèces, l'on peut observer un dimorphisme sexuel parfois nettement marqué entre les dents des mâles et des femelles. 

Alors que généralement les dents des individus femelles sont pourvues d'une couronne plutôt globuleuse, celles des individus mâles s'étirent en pointe pour prendre la forme d'une cuspide.

 

Ce dernier type, qualifié de "denture de type agrippant",  caractérise un régime alimentaire particulier constitué de poissons (régime ichthyophage) ; en effet, les individus mâles sont principalement piscivores. 

Les individus femelles dotées d'une "denture de type broyant", se nourissent préférentiellement de coquillages, de crustacés ... (régime conchyliophage) (voir schéma ci-dessous).

 

 

 

Differences-dents-raies-male-femelle.jpg 

Figures empruntées à "Fishes of the Western Nord Atlantic, 1948" 

 

 

   

2 - Les dents des myliobatidés, rhinobatidés  :

 

Différentes des précédentes de par leur forme, leur taille et leur base dentaire,  les dents des myliobatidés et des rhinobatidés sont disposées selon un moins grand nombre de rangées et  vont jusqu'à ne former qu'une seule rangée à chaque mâchoire chez Aetobatis.

 

Chez  Myliobatis  les plaques dentaires sont formées d'une rangée médiane et de plusieurs rangées latérales dont la largeur décroît régulièrement vers l'extérieur.

 

palais-myliobatis2.jpg

Mâchoires du myliobatidé

Myliobatis aquila (Aigle de mer commun) présentant les dents médianes et latérales   >>>

 

(Figure empruntée à D. NOLF d'après POLL, 1947)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Rhinoptera le nombre de rangés de dents latérales se réduit tandis que leur taille s'accroît.

 

mâchoire sup. rhinoptera2Mâchoires supérieure de Rhinoptera présentant les dents médianes, latérales et très latérales  >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RHINO.jpg<<< Mâchoires inférieure et supérieure  de Rhinoptera actuel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, chez Aetobatis (raie-léopard), (ci-dessous), il ne subsiste plus qu'une seule rangée de dents en forme de chevrons.Aetobatis.jpg

  Mâchoires inférieure et supérieure  de Aetobatis narinari actuel

 

 

 


 

         Accédez aux autres grandes familles de raies (Cliquez ci-dessous)    

 

    Planche3-A.arcuatus---autre.jpg    dasyatis    Boucle.jpgPlancheaiguillon02.jpg  

                       Myliobatidés           Dasyatidés         Boucles et Aiguillons de Batoïdes 

 

 

Uro.unite.jpg 

Dents de raies indéterminées

                                                                  


   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche par nom de fossiles

AB CD EF GH IJ KL MN OP QR ST UV

*****************************************************************************************************************

 

INFO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* NOUVEAU !...*

 Les REPTILES des FALUNS >>> http://pierresvives22geologie.over-blog.com/article-les-reptiles-101698435.html 

 

* Partenaire

de la Maison des Faluns ? >>> ICI

En préparation

 

- Le Maërl, qu'est-ce-que c'est ?

 Son rôle, son importance dans la formation des Rhodolithes rencontrés dans les faluns

 

- Quand les faluns rythmaient la vie à Tréfumel/Le Quiou

Contact :

Si vous constatez des erreurs,

des omissions, des anomalies,

des imprécisions ou des dysfonctionnements

Merci de me le signaler ! >>> dsen@orange.fr